1974 Suzuki Other

RE-5 1974 – Extraordinary rotary engine !

Summary

  • Baujahr 
    10/1974
  • Motorradtyp 
    Straßenmaschine
  • Chassisnummer 
    10702
  • Motornummer 
    RE5-10394
  • Zustand 
    Gebraucht
  • Farbe 
    Sonstige
  • Markenfarbe 
    Firemist
  • Standort
  • Leistung 
    62 PS / 46 kW / 62 BHP
  • Hubraum (cm3) 
    500

Beschreibung

Suzuki RE-5 1974 – Extraordinaire moteur rotatif !

En 1971 Suzuki rachète une licence Wankel, précurseur du piston rotatif, afin de développer un nouveau moteur pour ses motos. L'investissement de Suzuki dans ce projet fut important car à cette époque le moteur rotatif du Dr Felix Wankel était une révolution et commençait à peine à être produit en série. Pour Suzuki, il faillait partir d'une feuille blanche et se lancer, chose que beaucoup de constructeurs ne feront jamais. Suzuki travaille dur et investit beaucoup pour produire un moteur fiable et robuste. Après deux années de mise au point, 200 modifications et 20 brevets déposés, le fruit de ce travail acharné assura la création d’une machine fiable dénommé Rotary RX-5, présentée lors du Tokyo Motor Show en novembre 1973. Suite à de légères modifications, le concept devint RE-5 et fut commercialisé dès 1974.

Le moteur de la RE-5 est un mono-piston rotatif de 497 cm3 développant 62 Ch. Pour maitriser sa température de fonctionnement Suzuki adopte un refroidissement liquide et reprend l’imposant radiateur qui fut surnommé à l’époque « la bouillotte ». La RE-5 possédait une puissance et un couple plutôt élevés pour l’époque en regard de la cylindrée, et surtout immédiatement disponibles avec des montées en régime très linéaires ! La mélodie très particulière du moteur rotatif confirme que l’on a affaire à un moteur pas comme les autres. Il reprend bas tout en souplesse, offre un couple généreux digne d’un gros 4-temps, et se caractérise par l’absence presque totale de vibrations, un véritable tapis roulant ! Affichant 230 kg sur la balance, la RE-5 hérite du meilleur de la technologie de l’époque pour pouvoir l’arrêter : un double disque à l’avant.
Le dessin de la moto fut confié au carrossier Giorgetto Giugiaro qui s’efforça de rappeler le principe du moteur rotatif à travers de nombreux détails : le tableau de bord est cylindrique, les clignotants sont tout en rondeur, le feu arrière est lui aussi cylindrique et des cercles apparaissent sur les caches latéraux, le tout dans une ambiance inspirée de l’univers futuriste à l’époque à cheval entre la série Star Trek et la trilogie Star Wars ! Le logo Suzuki quant à lui reprend le dessin du rotor, en triangle. Cette ligne pour le moins originale suscite l’étonnement est vous emmène directement dans les années 70, certainement les plus fastes en matière d’innovation technologique. Lorsqu’on tourne la clé de contact au premier cran, le cylindre translucide du tableau de bord s’ouvre (d’où son surnom de « boîte à pain » !) sur une rangée de témoins lumineux, dont celui qui valide les deux pompes à huile. Il y a même une petite fenêtre digitale qui indique la vitesse enclenchée. Ambiance science-fiction garantie !

La RE-5 ne possède rien de conventionnel et ne passe jamais inaperçue. Vendue à seulement 6000 exemplaires à travers le monde entre 1974 et 1976, c’est la seule moto à moteur rotatif au monde à avoir été produite en grande série. Injustement incomprise à l’époque à cause de son design atypique et de l’inconnue qui régnait autour du moteur Wankel dépourvu d’arbre à cames, de soupape et de bielle, la RE-5 dont la consommation était relativement élevée a eu le malheur de tomber dans un contexte de choc pétrolier. Elle n’eut pas le succès attendu par Suzuki et le moteur rotatif fut abandonné malgré les sommes colossales engagées dans ce projet. Aujourd’hui la RE-5 fait figure d’extraterrestre et est une machine fascinante avec une technologie ahurissante. Cette rareté absolue saura trouver sa place auprès d’un collectionneur éclectique. Notre très bel exemplaire Firemist produit en octobre 1974 possède le cadre 10702 et le moteur RE5-10394. En parfait état avec sa peinture d’origine, il n’affiche que 6248 miles au compteur, correspondant à son kilométrage d’origine. Nous possédons son Owner’s Manual, le catalogue de pièces détachées ainsi qu’un dossier complet de documentations techniques.

____________

Suzuki RE-5 1974 – Extraordinary rotary engine !

In 1971 Suzuki buys a Wankel licence, precursor of the rotary piston, in order to develop a new engine for its motorcycles. The investment from Suzuki in this project was important as at the period the rotary engine from Dr Felix Wankel was a revolution and just started to be mass-produced. Suzuki had to start from a blank page and go for it, something that many manufacturers never did. Suzuki worked hard and invested a lot to produce a reliable and strong engine. After a 2-year development, 200 modifications and 20 patents filed, the fruits of this relentless labour ensured the creation of a reliable machine named Rotary RX-5, introduced at the Tokyo Motor Show in November 1973. Following few adjustments, the concept became RE-5 and its sales started in 1974.

The RE-5’s engine is a rotary mono-piston of 497 cm3 developing 62 hp. To manage its operating temperature Suzuki chose a water cooling and took back the impressive radiator called “the hot-water bottle” at the period. The RE-5 had a rather high power and torque for the period regarding the cylinder capacity, and above all immediately available with linear revving! The particular melody of the rotary engine confirms that we are dealing with an engine like no other. Very smooth with a high torque at low revs, worthy a big 4-stroke, it is characterized by an almost total absence of vibrations, a true travelator! With 230 kg on the scale, the RE-5 inherits from the best technology of the period to be able to stop it: a double front disc.
The design of the motorbike was entrusted to the bodybuilder Giorgetto Giugiaro who strived to remind the rotary engine principle through many details: the dashboard is cylindrical, the indicators are all round, the rear light is also cylindrical and circles appear on side covers, all of it in an atmosphere inspired by the futurist universe at the period between the Star Trek series and the Star Wars trilogy! The Suzuki logo on the other hand shows the rotor design, a triangle. This original design arouses astonishment and directly takes you back to the 70’s, certainly the most successful in terms of technological innovation. When turning the ignition key to the first notch, the translucent cylinder of the dashboard opens (hence the nickname “bread box”!) on a row of warning lights including the light for the two oil pumps. There is even a small digital window indicating the engaged gear. Science-fiction atmosphere guaranteed!

The RE-5 doesn’t have anything conventional and never goes unnoticed. Sold to only 6000 exemplars through the world between 1974 and 1976, this is the only motorcycle with rotary engine in the world that have been mass-produced. Unjustly misunderstood at the period because of its atypical design and the unknown that reigned around the Wankel engine devoid of camshaft, valve and rod, the RE-5 whose fuel consumption was relatively high had the misfortune to bump into a petrol crisis context. It didn’t have the success expected by Suzuki and the rotary engine was abandoned despite the huge amounts committed in this project. Nowadays the RE-5 is considered as an extraterrestrial and is a fascinating machine with a stupefying technology. This absolute rarity will find its place with an eclectic collector. Our very beautiful Firemist exemplar manufactured in October 1974 has the body number 10702 and the engine RE5-10394. In perfect state with its original paint, it shows 6248 miles on the clock corresponding to its original mileage. We have its Owner’s Manual, the parts catalogue and a complete folder of technical documentations.