1954 Other Other

Ceccato 75

Summary

  • Baujahr 
    1954
  • Motorradtyp 
    Rennmaschine
  • Chassisnummer 
    0191
  • Losnummer 
    21
  • Zustand 
    Gebraucht
  • Farbe 
    Rot
  • Anzahl der Sitzplätze 
    1
  • Rennmotorrad 
    Ja
  • Standort
  • Hubraum (cm3) 
    75

Beschreibung

Succession de Monsieur X
Type : 75 Monoalbero
Numéro de série : 0191
Carte grise française de collection
Même propriétaire depuis 40 ans

La marque Ceccato est connue aujourd'hui pour ses portiques de lavage automobile. Cette entreprise, basée près de Vicenza, s'est pourtant engagée dans le deux roues motorisé après la guerre, notamment avec des cyclomoteurs deux temps utilitaires (dont le Romeo à transmission par galet sur le pneu). La concurrence faisant rage dans le secteur, Ceccato va, comme beaucoup de ses rivaux, tenter d'assurer sa promotion par la compétition. C'est à l'époque, comme aujourd'hui, la meilleure des publicités.
En 1953, la présence à son catalogue d'une assez sportive 200 cm3 bicylindre deux temps rend cet engagement quasi obligatoire. Ceccato s'en acquitte avec ce petit monocylindre assez évolué qui remporte de beaux succès en courses nationales. Né en 75 cm3, ce joli moteur s'adjuge six records mondiaux le 28 décembre 1954, dont le kilomètre lancé à plus de 134 km/h. Rapidement déclinée en 100 puis 125 cm3, cette mécanique représente la plus sérieuse des menaces pour les tout puissants Laverda. C'est ainsi qu'en 1956 un 75 Ceccato remporte sa catégorie dans la fameuse épreuve reliant Milan à Tarente, et qu'un autre exemplaire décroche la victoire dans le Tour d'Italie. Vu le niveau de ces épreuves, la performance est de taille, mais Ceccato n'aura jamais vraiment les capacités industrielles d'exploiter ces beaux résultats.
C'est la crise qui va avoir raison de ses efforts. Ceccato reporte ses efforts sur son secteur d'activité principal avant 1960, mais aura eu le mérite de faire débuter l'ingénieur Taglioni, qui passera vite chez Mondial puis Ducati.
Nous remercions monsieur François-Marie Dumas pour son aide concernant le descriptif général du modèle.
Nous rappelons aux acheteurs que l'ensemble de la collection est constitué de motos qui sont restées statiques dans le musée privé du collectionneur depuis plusieurs années. Une remise en route est donc nécessaire.