1928 Other Other

Gillet Herstal 500 Bol d'Or

Summary

  • Baujahr 
    1928
  • Motorradtyp 
    Rennmaschine
  • Chassisnummer 
    33970
  • Losnummer 
    11
  • Zustand 
    Restauriert
  • Farbe 
    Schwarz
  • Anzahl der Sitzplätze 
    1
  • Rennmotorrad 
    Ja
  • Standort
  • Hubraum (cm3) 
    500

Beschreibung

Succession de Monsieur X
Type : 500 BOL D’OR
Cadre n° 33970

La première Gillet à moteur 4 temps maison, pour aussi efficace qu’elle fut, vieillit trop vite en cette période de création à outrance. Le réservoir sous cadre la faisait dater, la technique étant au réservoir en selle et à la fourche "Druid" à deux ressorts (le modèle 1926 n’en avait qu’un, central et enfermé dans des tubes cache poussière).
Bref, après en avoir produit une version course à réservoir plus fuyant et muni de deux tubes d’échappement, force fut de mettre sur le marché un véhicule répondant aux goûts des amateurs. Une fois encore, Gillet ne rata nullement le coche, la nouvelle moto remportant le Bol d’or deux années consécutivement, aux mains de Vroonen, le succès étant complété par une victoire en catégorie side-car, en 1929. Mis à part le réservoir, les modifications les plus visibles sont l’adoption de la nouvelle fourche, la mise sous tube des tiges de culbuteurs, ces derniers étant protégés par des caches en aluminium, et le montage de freins de 200 mm.
Proposée en trois types (Sport monotube, Super Sport et Compétition bitubes) cette moto, suite au retentissant succès du Bol eut un succès fameux auprès des acheteurs.
Ses victoires en course font que la Gillet Super-Sport est une des plus facile à trouver, tout au moins en version Sport et Super Sport (encore que la compétition se soit également très bien vendue). De nombreux succès en course mais également en sprint couronnèrent la carrière de cette prestigieuse moto.
Nous remercions monsieur François-Marie Dumas pour son aide concernant le descriptif général du modèle.
Nous rappelons aux acheteurs que l'ensemble de la collection est constitué de motos qui sont restées statiques dans le musée privé du collectionneur depuis plusieurs années. Une remise en route est donc nécessaire.