2002 Honda Motorcycles Other

PRAËM Honda VTR1000 RC51

Summary

  • Baujahr 
    2002
  • Motorradtyp 
    Straßenmaschine
  • Motornummer 
    SC45E-2203410
  • Losnummer 
    245
  • Zustand 
    Gebraucht
  • Farbe 
    Sonstige
  • Standort

Description

PRAËM Honda VTR1000 RC51 « SP3 » 2002
Frame no. JH2SC45A72M201373
Engine no. SC45E-2203410

• Modèle unique de moto customisée
• Spécifications techniques exceptionnelles
• Non utilisée depuis son achèvement
• Immatriculée en France

La machine unique proposée ici est l'œuvre de PRAËM, firme française à l'avant-garde du dynamique mouvement « custom » du début du XXIe siècle. PRAËM a été fondée en 2014 par deux hommes : Sylvain Berneron, ancien styliste de BMW Motorrad, et son frère Florent, ancien technicien aérospatial dans l'Armée française.
Pour cette création appelée « PRAËM SP3 » la machine de base est une Honda VTR1000 RC51 SP2. L'expertise inégalée de Honda Racing Corporation apparaît bien dans la construction de la SP : le moteur est majoritairement construit en magnésium et aluminium et les arbres à cames sont entraînés par des pignons à la place des courroies ou des chaînes moins coûteuses. Mais la version route dépourvue des suspensions et des freins spéciaux du modèle de course d'usine du World Superbike Championship était jugée perfectible sur d'autres points.
La philosophie de PRAËM exige que la performance ne doit pas souffrir de compromis et la géométrie du cadre a été préservée. Afin d'améliorer les freins et la suspension, la « SP3 » a été perfectionnée grâce à l'adoption des meilleurs composants disponibles sur le marché : roues ultra légères Rotobox en fibre de carbone, freins radiaux Brembo à disque en carbone-céramique Sicom et suspensions Öhlins, le tout sous une unique livrée « noir/noir ».

Chaque surface est traitée selon sa fonction et tous les éléments mécaniques et structurels sont dissimulés. Des panneaux en aluminium brossé ou en inox déterminent les surfaces ergonomiques et aérodynamique, tandis que la découpe agrandie du réservoir de la SP3 évite la surchauffe du cylindre arrière, problème récurrent sur la SP2. Fabriqués à partir de barres en inox de petit diamètre, les panneaux latéraux du carénage s'inspirent des sculptures de l'artiste coréen de Brooklyn, Seung Mo Park. Ces panneaux servent à canaliser les flux d'air dans le carénage.

La prestigieuse marque d'horlogerie TAG Heuer ayant accepté l'invitation de PRAËM de se joindre au projet, sa participation s'est concrétisée par l'intégration d'un chronographe Monaco Calibre 11 produit en série limitée dans le réservoir de la SP3. Le chronographe a conservé son bracelet pour que l'utilisateur puisse le porter au poignet quand il quitte sa machine.

Le projet SP3 de PRAËM commencé en janvier 2015 a été achevé en décembre. L'étude complète et le processus de construction menés en interne ont demandé quelque 4 000 heures de travail dont la reconstruction et la préparation du moteur d'une puissance estimée à 165 ch. Le nouveau réservoir d'essence a une capacité de 12 litres et le poids à sec de la SP3 a été limité à la valeur plutôt basse de 180 kg. Une liste détaillée des spécifications est disponible et la machine est vendue avec ses papiers d'immatriculation français. Inutilisée depuis son achèvement, cette exceptionnelle œuvre d'art motocycliste qui représente une unique opportunité d'acquisition pour un collectionneur avisé, sera tout aussi admirée dans un musée à orientation technique que dans une galerie d'art classique.