1972 Honda Motorcycles Other

CB500 R

Summary

  • Baujahr 
    1972
  • Motorradtyp 
    Straßenmaschine
  • Motornummer 
    323 74 2
  • Losnummer 
    247
  • Zustand 
    Gebraucht
  • Farbe 
    Sonstige
  • Standort

Beschreibung

Honda CB500 R 650 cm3 « Course » 1972
Frame no. 001
Engine no. 323 74 2

• Unique « course » construite par Honda Research &
Development
• Pilotée par Kengo Kiyama dans le championnat japonais
• Vendue par Kiyama en Italie en 1982

Sur une base de routière CB500, cette Honda CB500 R est un des deux exemplaires construits par l'usine en vue de disputer le « All Japan Championship ». Le premier exemplaire de 1971 piloté exclusivement par Morio Sumiya utilisait le même cadre que celui de la routière. Datant de 1972, cette machine plus développée partage peu de choses avec la moto de route. Précision importante : elle n'a pas été produite par le département courses de Honda (RSC) mais par le département Recherche et Développement de Saitama.

Issu de celui de la routière, le moteur de la CB500 R se caractérise par son graissage à carter sec avec réservoir d'huile séparé et sa pompe à huile plus grosse en magnésium. Le carter et le filtre (plus petits) sont en magnésium , tandis que l'embrayage fonctionne à sec contrairement au bain d'huile de la routière. Moulée au sable et équipée d'un couvercle de soupapes en magnésium, la culasse a été retravaillée avec des orifices d'admission agrandis et de plus grosses soupapes équipées de ressorts plus durs et de sièges traités durs. Le vilebrequin a été taillé dans la masse et les pistons haute compression ne comportent que deux segments. Toutes ces solutions ont été l'œuvre du département R&D de Saitama comme la boîte à 5 rapports rapprochés. L'allumage électronique, une vraie rareté en 1972, était fourni par Kokusan, tandis que les carburateurs étaient des Keihin CR de 31 mm identiques à ceux de la Honda CR750. Malgré son appellation, le moteur de la CB500 R déplace 651 cm3 avec un alésage de 64 mm et une course de 50, 6 mm et produit environ 80 ch à 10 700 tr/min.

Le cadre à double berceau est en tube d'acier au chrome-molybdène de 25 mm de diamètre. Les combinés Showa ont trois positions de réglage et la fourche est aussi une Showa (autre emprunt à la CB750). Grâce à l'utilisation étendue d'alliages légers (boulonnerie, carters, etc), la CB500 R pèse le poids remarquablement bas de 138 kg.
Cette CB500 R a été présentée pour la première fois au Salon de Tokyo 1971 puis, engagée dans le championnat japonais par Kengo Kiyama en Open Class, elle a remportée de nombreuses épreuves. Elle n'a heureusement jamais été accidentée ni retenue par Honda pour demeurer la propriété de Kiyama jusqu'en 1982 lorsqu'elle fut vendue au distributeur Honda de Rome, Samoto, accompagnée d'une montagne de documentations en provenance du département R&D de Saitama. Elle n'a ensuite couru qu'une fois le 13 octobre 1985 à Vallelunga avec au guidon, le gentleman racer romain Vladimir Dabiankov qui finit à une respectable 15e place derrière une très forte opposition comprenant l'équipe officielle Ducati avec leur 750 F1 et la Bimota DB1 de Davide Tardozzi.